Ce matin, j'entends frapper à ma porte. Ca insiste 3 fois, fort, alors je lance un "oui oui j'arrive" agacé, le temps de trouver mes clés. J'ouvre, je me retrouve devant un grand père avec une casquette kakie, des grosses lunettes, une saccoche noire dans une main et la laisse de son chien dans l'autre qui m'affirme sans crier gare "vous avez un problème". Le chien essaye de me sentir, le vieux me scrute de ses petits yeux. Du stade méfiant, je passe au stade attaque en une fraction de seconde, tout mon corps se tend, s'arqueboute en avant, je réplique sèchement que je n'ai aucun problème, je me prépare à lui claquer la porte au nez de toute ma peur qui est en train de se transformer au fur et à mesure que mes battements cardiaques augmentent furieusement pour contenir le tremblement. Sourire par en dessous sa moustache:

"- si! Vous avez un problème.

- non je n'ai pas de problème!

- ah si si! Venez voir votre voiture."

Le coup de grâce, j'imagine déjà ma voiture toute cassée et je me remet à trembler de plus belle. Fébrile, je suis le vieux et son chien, j'ai envie de pleurer, je sens que je peux m'écrouler sur le trottoir, sur la route avec ce vieux et son foutu chien. J'arrive à hauteur et je ne vois... rien. Je remarque alors mon bonnet enroulé contre mon rétro gauche. Il me dit de regarder dedans, je découvre mon portefeuille.

"- je l'ai ramassé hier, comme vous n'êtes pas ressortie, je voulais vous prévenir.

- merci..."

Un ange passe. Dans mon porte feuille, il ne manque pas un papier, pas une carte, pas un billet, il ne manque rien. Je n'ai rien perdu. Tout est là, à l'abri de mon rétro gauche. Expirer. Longuement. Tout va bien.