2012 ça m'inspirait moyen au début, avec ses rimes spontanées en loose et bouze, et ses menaces de fin du monde.

2012-rewind-nationalFULL-121229_lead_media_image_1


Et effectivement... 2012 a commencé sur les chapeaux de roue avec en janvier le cancer de ma maman, en février le déménagement de mon ex, en mars mon opération kystik qui m'a laissée dans le flou 2 mois pendant lesquels j'ai du puiser jusque dans mes dernières ressources pour monter un dossier prud'hommes qui m'a finalement permis de négocier une rupture conventionnelle au taf en juin.
6 mois intenses de peurs, de conflits où tous les aspects de ma vie se mélangeaient et s'échouaient au pied de mon lit. Parce que j'ai beaucoup dormi cette année, je dors encore beaucoup, je récupère, mon corps s'harmonise lentement, je me (p)répare.

Le côté optimystik de tout ça, c'est que dans toute épreuve, il y'a une traversée, un chemin. Et sur mon chemin, j'ai été aidée et guidée par halo protecteur de chaleur humaine. Dans ma famille tout d'abord, avec mes amis d'ici et d'ailleurs et mes anciens collègues. J'ai partagé beaucoup de belles choses, j'ai su recevoir de l'aide et l'apprécier, bien souvent avec beaucoup d'émotions, la larme au coin de l'oeil qui tremblotte et menace de couler pour dénouer les noeuds à la gorge. J'ai beaucoup pleuré cette année, je pleure encore plus facilement aujourd'hui, je suis souvent hypersensible et susceptible, je m'épanche et évacue, mais j'ouvre peut être plus mon coeur.

A partir de juillet, j'ai été chercher le soleil comme on entame le bon revers de la médaille. En 10 jours là bas, j'ai récupéré une bonne charge d'énergie qui m'a boosté pour créer mon autoentreprise. C'est long de creer son entreprise, mais c'est la plus belle aventure professionnelle que je me suis offerte. Je n'ai plus de compte à rendre qu'à moi-même, c'est un gros fardeau en moins, c'est aussi des responsabilités et des risques en plus, mais ça j'assume... et sans avoir 3 kg de stress au bide. Au contraire. J'ai retrouvé ma créativité hyper épanouissante cette année, j'ai à nouveau un joyeux bordel de créations en cours sur mon établi et autour, mais c'est peut être parce que je me rapproche de vivre vraiment l'instant présent.

Hopefull-2012-Wallpaper

D'un certain point de vue donc, tout est arrivé, car ce fut effectivement la fin du monde de la bouze et de la loose. Une transition pour 2013 qui m'inspire de bien joyeuses rimes... Mais ça, c'est pour demain :)